INWIN val d'oise https://valdoise.inwin.fr Digital Expert Thu, 14 Jun 2018 13:00:50 +0000 fr-FR hourly 1 https://valdoise.inwin.fr/wp-content/uploads/sites/15/2018/06/cropped-logo-inwin-2-e1528980827113-32x32.png INWIN val d'oise https://valdoise.inwin.fr 32 32 « Ok Google » Que faut-il savoir sur la recherche vocale ? https://valdoise.inwin.fr/blog/2018/04/30/ok-google-faut-savoir-recherche-vocale/ Mon, 30 Apr 2018 08:10:32 +0000 https://www.inwin.fr/?p=7484 Vous parlez déjà à votre téléphone, à votre assistant personnel… et il vous répond ! La commande vocale est aujourd’hui une réalité du quotidien et la recherche sur Internet ne fait pas exception. Google a bien entendu participé à cette évolution et adapte donc son moteur de recherche pour répondre à l’évolution de ses utilisateurs. […]

Cet article « Ok Google » Que faut-il savoir sur la recherche vocale ? est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>
Vous parlez déjà à votre téléphone, à votre assistant personnel… et il vous répond ! La commande vocale est aujourd’hui une réalité du quotidien et la recherche sur Internet ne fait pas exception. Google a bien entendu participé à cette évolution et adapte donc son moteur de recherche pour répondre à l’évolution de ses utilisateurs. Il s’agit même d’une des évolutions majeures dans le domaine de ces dernières années.

Nous utilisons de plus en plus la recherche vocale…

La première solution de recherche vocale nommée Siri d’Apple a vite été rejoint par Cortona sur Microsoft puis « Ok Google » et consœurs… Réflexe pour certains, nouveautés pour d’autres, les statistiques dans ce domaine montre une croissance forte ces dernières années et des perspectives d’évolutions importantes. Ainsi, selon une étude de Google en 2015, un adulte sur quatre parle à son smartphone. Les recherches vocales pourront même atteindre 50% des recherches d’ici 2020.

Phénomène pouvant également influer sur la recherche vocale, nous noterons l’arrivée sur le marché Français des enceintes à commande vocale comme Google Home, Alexa Voice, Amazon Echo ou Apple Home Pod. Dernièrement, Google indiquait avoir vendu au total plus de 10 millions d’exemplaires de sa Google Home en un peu plus de trois mois !

… Car Google a su se préparer et adapter ses services à la recherche vocale

Google a bien entendu fait évoluer son moteur et ses outils afin de pouvoir traiter au mieux ses recherches. Les évolutions d’algorithme nommée Google Hummingbird en 2015 ou l’intégration de RankBrain permettent une meilleure compréhension de chaque demande et de toujours fournir des résultats plus pertinents.

Au-delà des évolutions techniques de l’algorithme de Google, les utilisateurs du moteur de recherche ont également vu apparaitre des changements dans les pages de résultats pouvant être liés indirectement à la recherche vocale. Vous pouvez ainsi constater depuis plusieurs semaines, que certains résultats Google sont mis en avant en haut de la page de résultat en position 0. C’est le contenu positionné ici qui sera lu lors d’une réponse vocale à une recherche vocale…
Dans la même veine, vous constaterez également la présence de plus en plus fréquente, lors d’une recherche intégrant une question, d’un bloc appelé « Autres questions posées ? » reprenant sous la forme de featured snippets, les contenus/réponses de différents sites à différentes questions.

Adapter sa stratégie SEO à la recherche vocale

Toutes ces évolutions sont donc largement suivies par les spécialistes SEO partout dans le monde dans le but d’adapter leurs sites Internet à ce type de recherche. Voici donc les principaux changements à prendre en compte dans les recherches effectuées et nos conseils pour adapter votre site Internet en fonction.

Pensez question et non plus seulement mots clés

Les recherches vocales se présentent souvent sous la forme de questions. Il faut donc construire votre contenu en fonction des 5W (Why ? What ? Where ? When ? Who ? Ho ?) afin de pouvoir répondre au mieux à ces questions.

Adaptez votre site Internet au smartphone

Vérifiez que votre site soit bien Mobile Friendly et que ce dernier bénéficie d’un temps de chargement de page correct sur mobile. La recherche vocale est effectuée en grande majorité sur ce type de device.

Rédigez du contenu de qualité et pensez « longue traine »

Les recherches vocales sont naturellement plus longues (plusieurs mots) que les recherches classiques. C’est ainsi que votre contenu et la qualité de ce dernier sera exploitée en mettant en avant tout le travail effectué sur la longue traine !

Nous n’avons pas fini de parler à nos téléphones, nos enceintes intelligentes connectées… il ne reste maintenant plus qu’à faire le nécessaire pour que votre site réponde par lui-même aux recherches de vos prospects…

Cet article « Ok Google » Que faut-il savoir sur la recherche vocale ? est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>
Le RGPD – Règlement général sur la protection de la data https://valdoise.inwin.fr/blog/2018/04/30/le-rgpd-reglement-protection-data/ Mon, 30 Apr 2018 08:09:06 +0000 https://www.inwin.fr/?p=7485 Le RGPD arrivera courant 2018 afin de répondre à la demande des utilisateurs de pouvoir naviguer librement et jouir pleinement des droits sur leurs données personnelles.

Cet article Le RGPD – Règlement général sur la protection de la data est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>
Qu’est-ce que le RGPD ?

Le RGPD est le Règlement Général sur la Protection des Données (data) qui a pour objectif de venir modifier les mécanismes de conservation et de gestion des données pour les organisations.

Elle entrera en vigueur dès le 25 mai 2018.

Cependant, tout le monde ne sera pas concerné par cette nouvelle réglementation. En effet, celle-ci concernera, dans un premier temps, tous les pays de l’Union Européenne. Les sociétés établies à l’étranger qui ciblent des résidents de l’UE par profilage, ou qui proposent des biens et services à ces derniers, seront également concernées.

Mais en quoi consiste-t-elle réellement ? Quelles en sont les principales obligations ?

Les principales obligations du RGPD

À la suite de la mise en vigueur du RGPD, les entreprises vont se retrouver face à quelques obligations. La première étant de tenir un registre de traitements, qui va remplacer la déclaration à la CNIL. La tenue de ce registre permettra de devenir responsable et garant du respect de la vie privée. Il y figurera les mêmes informations que dans une déclaration.

Qu’est-ce que cela signifie réellement ? Les entreprises devront désormais démontrer par elles-mêmes qu’elles sont bien en conformité.

Ensuite, la notion du respect de la vie privée devra être prise en compte dès la conception du produit ou du service. Tous les systèmes d’information devront être sécurisé à un niveau plus élevé afin de protéger les informations de l’utilisateur.

Pour finir, le règlement stipule que chaque organisation devra nommer un délégué à la protection des données pour assurer la bonne mise en place et le suivi du RGPD.

Les autorités de contrôle laisseront 2 ans aux entreprises pour s’y conformer.

Quels seront les principaux changements au niveau humain et digital ?

Les changements humains

Côté humain, le RGPD va venir renforcer la protection des consommateurs et de leurs données. Ils resteront les uniques propriétaires et pourront exercer tous les droits dessus.

Il stipule également pour le consommateur les points suivants :

  • Consentement : tout traitement de ses données doit faire l’objet d’une autorisation explicit,
  • Respect de la vie privée : tout traitement susceptible d’entrainer des risques élevés sur la vie privée devra faire l’objet d’une étude d’impact,
  • Transparence : l’individu a le droit de savoir à quoi vont servir ses données,
  • Profilage ou le droit de ne pas faire l’objet d’une décision fondée exclusivement sur un traitement automatisé,
  • Possibilité de désabonnement à tout moment,
  • Droit à l’oubli : le consommateur peut réclamer la suppression de ses données sur simple demande
  • Les contacts inactifs depuis plus de 3 ans devront être retirés des traitements,
  • Droit à la portabilité : les données d’un individu doivent être exportables directement par lui-même.

 

Le caractère personnel des données va également être complétement redéfini afin d’assurer une meilleure sécurité. S’ajoutera à l’adresse mail, le numéro de téléphone, l’intitulé de poste et l’adresse postale de l’entreprise :

  • Les données de localisation (Adresse IP, Données GPS)
  • Les cookies
  • L’identifiant
  • Les éléments correspondants à l’identité physique, psychique, génétique ou économique
Le changement au niveau digital

Comme expliqué plus, haut, la protection du respect de la vie privée devra être pris en compte dès la conception du produit ou du service.

Pour cela, les individus devront effectuer une action délibérée d’inscription appelée « opt-in » qui permettra de donner l’autorisation aux entreprises de pouvoir traiter leurs données personnelles.

Cela signifie que le profilage restera autorisé, uniquement à des fins marketings et à condition que la personne en soit informée. Elle sera libre de pouvoir s’y opposer.

A noter également, la pseudonymisation des données qui consistera à séparer les données à caractère personnel qui sont normalement rattachées à une personne.

Cet article Le RGPD – Règlement général sur la protection de la data est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>
Nos conseils pour améliorer la vitesse de votre site https://valdoise.inwin.fr/blog/2018/04/30/5-astuces-pour-ameliorer-la-vitesse-de-chargement-de-votre-site/ Mon, 30 Apr 2018 08:07:55 +0000 https://www.inwin.fr/?p=7486 Cet article Nos conseils pour améliorer la vitesse de votre site est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>

 

La vitesse de chargement d’un site a aujourd’hui un impact important dans sa consultation par des internautes : votre site se doit d’être rapide pour ne pas risquer de voir une partie de votre audience fuir avant même que la page ne se soit affichée. C’est également un critère qui a son importance dans votre référencement par Google. Il est donc plus que conseillé d’optimiser la vitesse de son site pour ne pas rater sa visibilité auprès de son audience cible.

Je souhaite améliorer mon site, mais comment tester la vitesse ?

Le mieux et le plus simple, c’est d’utiliser l’outil Pagespeed Insight de Google, qui va vous attribuer une note sur 100 pour la version classique et mobile de votre site. Une liste d’optimisations possibles vous est donnée pour vous aiguiller sur les améliorations à apporter.

Pour l’utiliser, c’est ici : pagespeed insight

Voici nos conseils pour améliorer la vitesse de chargement de votre site internet : 

1.     Sur WordPress : ne surchargez pas votre site d’extensions !

Si votre site est construit à partir du CMS WordPress, il y a de fortes chances qu’il utilise des extensions pour plusieurs de ses fonctionnalités.

Apportant fonctionnalités et effets en tout genre, les extensions sont une vraie force de WordPress. Cependant comme toute bonne chose il y a forcément un point noir : La vitesse de votre site va avoir tendance à en souffrir.

Pourquoi ? 

Pour charger une page, des demandes vont être faites à votre serveur (où est hébergé votre site) pour créer l’affichage que vous retrouvez via votre navigateur.

Sur ce principe il faut savoir que plus il y a d’extensions impliquées dans le fonctionnement d’une page, plus le nombre de demandes vers votre serveur pour afficher votre page va être élevé. Ainsi avec un trop grand nombre d’extensions, vous allez ralentir l’affichage de votre page à cause d’un trop gros nombre de requêtes.

Résultat des courses, votre serveur met plus de temps à traiter la totalité de demandes nécessaire pour l’affichage complet de votre page qui peut demander plusieurs secondes supplémentaires !! C’est énorme dans le cadre du chargement d’une page web.

Ne sélectionnez donc que les extensions qui ont réel intérêt dans l’atteinte de vos objectifs ou pour les fonctionnalités de votre site.

 

2.     Optimisez vos images 

Lorsqu’on créé un site internet (que ce soit soi-même ou par un prestataire) il est tout à fait normal d’y insérer des images pour illustrer parfaitement le message que l’on cherche à faire passer via notre site.

Mais pensez bien à les optimiser ! L’optimisation des images d’une page est une chose primordiale pour en améliorer la vitesse, certainement ce qui va avoir l’impact le plus fort. En effet, en moyenne 90% du poids d’une page provient des images présentent dessus. Pour être rapide à charger, une page se doit d’être extrêmement légère : inférieur à 2MB si possible. Sachant qu’une image non compressée en moyenne peut varier entre 1 et 10 MB, il est donc plus que conseillé de vérifier la taille de vos images sur votre site et de les optimiser.

Comment optimiser vos images ?

Diminuez la résolution de vos images : Sachant qu’aujourd’hui la résolution standard de la majorité des écran d’ordinateurs est le “1080p” (1920 pixels de largeur sur 1080p de hauteur), je vous conseille de viser cette résolution pour vos images.

Choisissez bien votre format : Format jpeg ou png ? Le choix du format a aussi son impact sur la qualité, si le png permet une qualité optimale, le jpeg lui permet un gain considérable sur le poids de l’image avec une qualité moindre certes mais plus que correct en fonction de l’utilisation que vous en faites, à vous de juger en fonction de vos objectifs le choix du format.

Bien sûr il n’existe pas de solution magique, l’optimisation se fera forcément au détriment de la qualité de l’image mais l’objectif est de trouver le bon compromis, puisqu’à quoi bon avoir une image de qualité si personne ne parvient à l’afficher et à quoi bon avoir un site rapide si les images sont « baveuses ».

 

3.     Eviter la surcharge d’effet sur votre site

Lorsqu’on réalise son site internet, il est normal de vouloir le rendre agréable à l’œil et intuitif pour le visiteur via des effets et éléments graphiques. Il faut cependant veiller à pas surcharger d’effets votre site.

Sur le même principe que les extensions WordPress plus haut, plus il y aura d’effets/éléments, plus la charge des fichiers css et js pour le serveur sera élevée. Ainsi on risque d’alourdir et de ralentir drastiquement le chargement et la navigation sur son site internet. En pratique le site pourra mettre plusieurs secondes à se charger mais en plus pourra rencontrer des problèmes de performances sur les machines les moins performantes.

Pas besoins de trop d’artifices, un site propre qui répond vite est un site qui fournira une bonne expérience utilisateur.

 

4.     Activez la mise en cache sur votre site

Avant toute chose, qu’est-ce que la mise en cache ?

Littéralement « La mise en cache permet de réduire la consommation de bande passante, la charge du serveur web (les tâches qu’il effectue), ou d’améliorer la rapidité de consultation lors de l’utilisation d’un navigateur web. »

En d’autres termes, la mise en cache va permettre de créer un fichier compressé de votre site qui sera servi lorsqu’un internaute voudra afficher la page en lieu et place de votre site internet. Cela va permettre d’alléger la charge serveur et donc d’améliorer la vitesse de chargement de votre site internet.

Le gain peut être assez significatif, je vous conseille donc fortement de le mettre en place.

Si vous êtes sous WordPress, de nombreuses extensions permettent de la mettre, mais la majorité sont payantes :

 -La meilleure extension de cache WP Rocket couteux mais efficace.

 -En solution gratuite vous pouvez vous tourner vers WP SuperCache

Si vous n’êtes pas sous WordPress ou que vous n’avez pas la main sur votre site, je vous conseille de voir avec votre Webmaster ou votre prestataire pour la mise en place du cache.

 

5.     La minification de votre code 

Qu’est-ce que c’est ?

La minification est une méthode qui permet d’alléger le poids d’une application, d’une page web ou d’un script. Cette méthode s’applique à beaucoup de langages informatiques dont les langages web tels que le CSS, Javascript ou encore HTML.

Elle va donc être très utile dans le cas de l’optimisation de la vitesse d’un site internet puisqu’elle permet concrètement d’éliminer tout le surplus présent dans nos fichiers html, css et js qui n’est pas nécessaire à la compréhension du code de notre site par nos machines (commentaires, sauts de lignes et espaces).

La suppression de ces éléments fait que le code va prendre moins de place sur le disque et donc va alléger le poids global de votre page.

Pour le mettre en place sur WordPress il existe de nombreuses extensions. Généralement les extensions de cache le proposent (Vous pouvez vous référez aux propositions de la partie précédant). Pour ma part je vous propose d’utiliser l’extension « Autoptimize » qui est gratuite et permet un bon gain de performances.

Comme pour la mise en cache, je vous conseille de voir avec votre Webmaster ou votre prestataire pour sa mise en place.

Cet article Nos conseils pour améliorer la vitesse de votre site est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>
Réussir à se référencer localement avec Google My Business https://valdoise.inwin.fr/blog/2018/04/30/referencement-local-google-my-business/ Mon, 30 Apr 2018 07:57:49 +0000 https://www.inwin.fr/?p=7483 Pour augmenter le confort de recherche de ses utilisateurs tout en boostant la visibilité des entreprises locales sur internet, Google a mis en place en 2014 sa solution Google My Business. Aujourd’hui My Business est un outil simple d’utilisation avec un grand potentiel pour tous ceux souhaitant développer leur référencement local.

Cet article Réussir à se référencer localement avec Google My Business est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>
Pour augmenter le confort de recherche de ses utilisateurs tout en boostant la visibilité des entreprises locales sur internet, Google a mis en place en 2014 sa solution Google My Business. Aujourd’hui My Business est un outil simple d’utilisation avec un grand potentiel pour tous ceux souhaitant développer leur référencement local.

Google My Business, la clé du référencement local !

Nous avions déjà abordé la question de l’optimisation du référencement local sur internet, mais aujourd’hui nous nous intéresserons au cas particulier de la solution Google My Business. Ouverte à tous mais très utile aux TPE et PME, beaucoup sous-estiment encore son utilité et son impact. Cet encart en haut à droite des résultats de recherches permet de recenser en un outil toutes les informations utiles sur votre activité afin d’assurer d’être visible localement lorsqu’un internaute cherche une solution à ses besoins. La seule nécessité est l’existence d’une adresse physique prête à accueillir vos futurs clients.
Faire sa place sur internet pour une petite entreprise peut parfois s’avérer ardu, mais nous pouvons faciliter cette incursion dans les pages Google grâce à quelques renseignements. L’idée derrière Google My Business est simple mais primordiale. Si un internaute situé à Angers souhaite se délecter d’une pizza, il ne faut pas lui proposer un restaurant sur Lyon. Alors pour répondre à ce challenge d’indexation, Google a mis en place cet annuaire d’adresses et l’algorithme capable de trouver celle répondant à sa recherche. Si vous êtes la pizzeria Angevine répondant à la requête de cet individu, et que votre compte Google My Business est correctement renseigné, vous serez automatiquement proposé comme solution à ses envies.

Communiquer, être attractif et visible localement

Nous l’avons déjà dit, mais Google My Business est un moyen de communiquer sur votre activité de manière locale et très efficace. Cette partie droite de l’écran qui sera consacrée à votre entreprise vous permet de mettre en avant vos services ou vos produits. Quelques photos attractives, vos horaires et renseignements de contacts doivent permettre à l’internaute de comprendre ce que vous lui proposez de manière automatique tout en lui donnant envie de se diriger vers votre entreprise. Dès que vous recherchez une entreprise locale, si elle est présente sur Google My Business, elle ressortira en premier sur les résultats de recherche Google. Pas besoin de se rendre sur un site ou d’ouvrir une page, dès que vous validez votre recherche, vous trouvez directement les résultats Google My Business.

réussir son référencement local avec Google My Business et Inwin val d'oise

Un outil indispensable sur téléphone

Là où l’outil Google My Business est le plus mis en avant, c’est sur téléphone portable. Chaque jour qui passe, les smartphones prennent de plus en plus d’ampleur sur les ordinateurs, et deviennent prioritaires dans le développement de certaines fonctions. Quand sur ordinateur la fonction My Business prend une partie de l’écran, sur mobile, c’est tout l’écran qui y est consacré. De plus les mobinautes ont la possibilité de vous téléphoner directement d’une simple pression du doigt, ou encore de vous trouver facilement avec Google Maps et leur GPS.

Des conseils et avantages sur Google My Business

Parmi toutes les possibilités qu’offre cette solution Google, certaines sont importantes, et d’autres doivent être correctement abordées. Nous vous proposons un rapide listing des éléments à développer en priorité.

Les bons renseignements

Téléphone, horaires et adresse ne sont pas à négliger. Il faut donner tous les éléments que l’internaute est susceptible de chercher. Ne pas négliger de remplir précisément vos horaires d’ouverture, Google vous donne la possibilité de faire la distinction entre chaque jour, ce qui permet d’indiquer à l’internaute si l’établissement va bientôt ouvrir ou fermer. Il peut vous être nuisible si un potentiel client fait le déplacement jusqu’à vous pour réaliser que vous n’êtes pas ouvert le lundi : facilement évitable avec un bon renseignement préalable.

Les avis clients et interactions

Tout internaute a la possibilité de laisser un avis et un commentaire sur votre page My Business. Bien les gérer est une nécessité absolue pour maitriser votre image. Les commentaires négatifs ne sont jamais agréables à entendre, ou à lire, mais y répondre intelligemment et le meilleur moyen d’y faire face. Assurer la fidélisation de vos clients et les mécontentements peut se faire par cet outil quelle que soit votre activité. Les utilisateurs ont aussi la possibilité de vous laisser une question publique, et il est toujours bon de prendre quelques minutes pour y répondre.
Un autre avantage des avis clients est l’impact positif sur le référencement de votre activité. Plus les clients laissent d’avis positifs, meilleure en sera votre visibilité. Votre mission est donc de faire en sorte qu’ils en laissent un maximum, positifs de préférence.

Des statistiques et des chiffres

Comme beaucoup des outils Google, vous avez la possibilité d’analyser les performances relatives à votre enseigne. Le profil des internautes intéressés, ceux qui visitent votre site ou observent vos horaires, ou encore ceux qui réfléchissent à faire le déplacement via Google Maps. Toujours dans l’objectif de rendre votre compte plus précis et vos informations plus susceptibles d’intéresser les bons utilisateurs.

Nous ne serions que vous recommander de vous intéresser à ce sujet si ce n’est pas déjà fait, ne serait-ce que pour faire face à la concurrence qui a déjà investi les lieux. La solution Google My Business est connue de beaucoup, et aujourd’hui il ne suffit plus d’être simplement présent sur ce répertoire pour en tirer tous les bénéfices. Une bonne gestion de vos renseignements est importante, et le suivi régulier des avis ne sera que bénéfique si vous y consacrez le temps nécessaire (quelques minutes par jours suffisent amplement pour les plus sollicités).

Google propose une large panoplie d’informations sur son outil Google My Business sur le site officiel.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur les nombreux aspects du référencement, nous vous invitons à visiter nos pages dédiées au SEO référencement naturel et SEA référencement payant via Google Adwords.

Cet article Réussir à se référencer localement avec Google My Business est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>
L’expérience utilisateur au service de l’identité de marque https://valdoise.inwin.fr/blog/2018/04/19/lexperience-utilisateur-service-de-lidentite-de-marque/ Thu, 19 Apr 2018 14:30:45 +0000 https://www.inwin.fr/?p=7479 Il y a quelques mois, nous parlions de l’importance du design d’expérience utilisateur (aussi appelé UX design) dans la réalisation d’une interface connectée (site PC, mobile, application objet connecté, etc), nous rappelant que le design graphique respectant les règles basiques d’ergonomie est un atout stratégique efficace pour mener un prospect vers le chemin de la […]

Cet article L’expérience utilisateur au service de l’identité de marque est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>
Il y a quelques mois, nous parlions de l’importance du design d’expérience utilisateur (aussi appelé UX design) dans la réalisation d’une interface connectée (site PC, mobile, application objet connecté, etc), nous rappelant que le design graphique respectant les règles basiques d’ergonomie est un atout stratégique efficace pour mener un prospect vers le chemin de la fidélité.

Il s’agit de la partie émergée de l’iceberg…enfilons notre combinaison et allons voir ce qui se passe de l’autre côté !

En effet l’UX n’est pas qu’une histoire de design, c’est toute la sphère interactive qui englobe l’utilisateur et la marque ou le produit. L’UX est conçu de sorte à ce que les interactions soient naturelles, intuitives et dénuées de toutes frustrations pour le consommateur.
Bien qu’invisible, la discipline est paradoxalement étroitement liée à l’identité de marque qu’elle se charge de définir. Tout n’est pas qu’une histoire d’esthétique et d’image forte.

Le rôle de l’UX

Les prémices de cette discipline apparaissent dès la révolution industrielle avec Ford puis Taylor qui commencent à construire une nouvelle vision de l’interaction entre les outils et les ouvriers pour gagner en performance.
En 1955, Henry Dreyfuss, un designer industriel américain, écrit dans son livre « Designing for people » le rôle de ce qu’on appelle aujourd’hui un UX designer :
« Quand le point de contact entre le produit et l’humain devient un point de friction, alors le designer {…} a échoué ».

L’UX design, c’est l’anticipation des besoins des utilisateurs et la mise en place de mesures pour pouvoir y répondre. Si au moment de l’utilisation du site ou d’un produit de la marque, le consommateur ressent du confort, de la sécurité ou tout simplement de la joie, alors le designer a réussi.
Le premier UX designer officiel fait son apparition en 1995 chez … Apple ! Don Norman se fait appeler « Architecte d’expérience utilisateur » et il est le premier d’une longue lignée de designer.

L’UX définit la marque, et pas le contraire

Vous pourrez avoir les plus belles couleurs, formes et lignes du monde pour définir votre marque et votre site internet, si un client passe un mauvais moment lorsqu’il est en interaction avec, ce n’est que cette mauvaise expérience qu’il retiendra.
Votre marque est alors directement catégorisée comme négligente et l’image forte que vous aviez essayé de construire avec un logo parlant et des couleurs éclatantes, sera alors immédiatement écornée.
Faites une erreur sur sa commande, coupez lui la wifi juste 1 minute, changez ce qui lui est familier, vous baisserez immédiatement dans son estime. Il pourra même aller jusqu’à vous menacer de quitter vos services (voire le faire). C’est ce que Facebook subit de la part de ses utilisateurs à chaque fois que l’enseigne impose une mise à jour déplaisante sur le feed.
Le choix des consommateurs est tellement vaste qu’ils n’ont aucun problème à quitter une marque pour en retrouver une autre, et l’expérience utilisateur est votre chance la plus sûre de faire la différence.

Nous pouvons comparer cela aux relations entre être humain…
Quand vous découvrez une personne magnifique, vous la regardez, vous observez ses vêtements qui lui saillent parfaitement au corps, vous décidez donc de vous approcher.
Si au moment de lui parler vous découvrez que cette personne a une voix extrêmement désagréable, qu’elle parle de sujets qui ne vous intéresse pas, vous garderez à l’esprit une rencontre désagréable !
L’apparence est attirante mais tout ce qui se cache derrière l’esthétique est décisif dans la relation entre 2 personnes ou en l’occurrence entre une marque et une personne.

Le but n’est pas de prolonger le temps d’interaction entre le client et la marque mais au contraire de raccourcir ce moment le plus possible pour rendre service et satisfaire l’utilisateur rapidement, ce qui évitera les points de friction et donc la frustration de ce dernier.

L’expérience influence de manière drastique la façon dont les gens vous perçoivent. Soyez pragmatique dans le design de vos produits, construisez un parcours utilisateur réfléchi et surtout ayez constamment une approche centrée sur l’utilisateur dans chacune de vos décisions, ils sauront vous le rendre.

L’UX sur le marché

C’est grâce à une approche centrée sur l’utilisateur que les entreprises prennent la tête de leur secteur. Netflix a par exemple créé une rupture énorme sur le marché de la VOD et SVoD (vidéo à la demande) en créant son service d’abonnement, mettant également à mal le secteur de la télévision. Ce que voulaient les utilisateurs c’était avoir accès aux séries en HD et pouvoir regarder tout une saison sans devoir attendre la semaine suivante. Carton plein. Ils sont n°1.

Google est partit d’une case sur une page blanche et a révolutionné plusieurs systèmes, remettant en cause les annuaires, les journaux, les services postaux, et bien d’autres marchés qui ont dû se réinventer.

Apple est le pionnier du design d’expérience utilisateur dans notre monde moderne. L’entreprise a créé le premier poste d’UX designer et suite à cela des produits comme l’iPod et l’iPhone sont venus au monde et ont connu une succès planétaire sans précédent. Aujourd’hui, c’est la 6ème entreprise la plus puissante au monde derrière des sociétés de pétrole et bien sûr la 1ère entreprise de télécommunications.
Et au-delà de l’utilisation des produits de la marque Apple, les consommateurs peuvent aller jusqu’à une fidélité inébranlable. Il suffit de voir les foules qui se déplacent pour la sortie d’un nouveau produit, peu importe le prix.

Ces entreprises sont parties d’en bas comme toutes les autres, et si elles avaient négligé l’expérience utilisateur, elles n’auraient pas connu un tel succès. Leur manière de fonctionner a défini leur identité de marque.

Cet article L’expérience utilisateur au service de l’identité de marque est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>
Pourquoi et comment tirer profit de Google My Business ? https://valdoise.inwin.fr/blog/2018/04/19/pourquoi-et-comment-tirer-profit-de-google-my-business/ Thu, 19 Apr 2018 14:25:29 +0000 https://rennes.inwin.fr/?p=6201 Créé en 2014 Google My Business remplace Local Pages (aussi appelé Address) et peut devenir le fidèle allié de toute PME ou TPE qui souhaite optimiser son référencement local. De quoi s’agit-il ? Quel est l’intérêt d’utiliser cet outil ? Comment en profiter pleinement ? Les réponses dans cette rubrique. C’est un outil pratique, complet, intuitif, simple d’utilisation […]

Cet article Pourquoi et comment tirer profit de Google My Business ? est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>
Créé en 2014 Google My Business remplace Local Pages (aussi appelé Address) et peut devenir le fidèle allié de toute PME ou TPE qui souhaite optimiser son référencement local. De quoi s’agit-il ? Quel est l’intérêt d’utiliser cet outil ? Comment en profiter pleinement ? Les réponses dans cette rubrique.
C’est un outil pratique, complet, intuitif, simple d’utilisation dès l’inscription et gratuit. Son objectif premier est de stimuler le référencement local et de booster la visibilité des PME, des TPE et de tous types d’organisations qui gèrent une activité locale et possèdent une boutique (c’est une condition obligatoire). Plutôt pertinent quand on sait que plus de 90% des consommateurs internautes ne consultent que la première page des résultats. Le second objectif est d’améliorer l’expérience des utilisateurs. Pertinent aussi quand on sait que pas moins de 30% des recherches effectuées par les internautes sont des requêtes locales. En insérant sur le moteur de recherche le nom de l’entreprise qu’ils désirent consulter, ils voient apparaître directement en haut à droite des résultats un encadré (le Knowledge Graph expliqué en vidéo) contenant l’ensemble des coordonnées de l’entreprise : c’est simple et pratique pour l’internaute.

 

Les multiples avantages de créer une page Google My Business

Cet annuaire est un outil indispensable pour bonifier le référencement naturel d’une entreprise (autrement nommé SEO). Les PME et TPE qui ont récemment créé un site Internet ou une page Facebook ou prévoient le faire dans un proche avenir pourront, elles aussi, tirer partir des 12 avantages que ce service offre.

Inwin, Google My Business, référencement local

1 – s’assurer d’une présence sur le Web et d’une visibilité accrue

En créant une page Google My Business, toutes les informations concernant l’entreprise sont mises à la disposition des internautes en continu – adresse, numéro de téléphone, horaire, site Web, photos, avis des consommateurs, visite virtuelle avec Google Street View, plan détaillé avec Google Maps,… C’est un excellent moyen pour une entreprise d’attirer des prospects qui pourraient devenir de futurs clients en plus de développer sa notoriété.

2 – être référencé localement

MyBusiness offre la possibilité à une entreprise d’apparaître à divers endroits sur la Toile, entre autres dans les résultats de recherche, sur le réseau social Plus et dans l’outil de géolocalisation Google Maps en vue d’optimiser son référencement naturel (SEO).

3 – donner une image positive

À l’instar d’un site Web ou d’une page sur les réseaux sociaux, une page Google My Business tend à rassurer les internautes qui y voient un signe de professionnalisme et de fiabilité.

4 – interagir avec les internautes

Une page MyBusiness sert aussi à établir un lien avec les prospects et les clients. Ce sont les avis et les commentaires qui bien souvent initient les discussions. Ils prennent un part importante dans le cycle de décision à l’achat : en effet, 88% des internautes lisent les avis et commentaires sur une entreprise avant de la contacter. Il ne faut pas non plus avoir peur des avis négatifs : bien gérés, ils peuvent aussi montrer que l’entreprise se soucis de la qualité des services ou produits qu’elle propose. Dans tous les cas, vous ne pouvez pas tout maîtriser notamment sur les réseaux sociaux : ils est bien plus facile de répondre à des critiques dans un espace conscrit et balisé parce qu’il n’y a rien de pire que de tenter de cacher des choses ou de ne pas y prêter attention…

5 – partager les actualités

Il est par ailleurs possible de créer des posts pour tenir ses clients informés des événements spéciaux, des nouveautés, des offres à ne pas manquer… On peut même ajouter un bouton d’appel à l’action (call to action) dirigeant, par exemple, vers une page de promotion ou une nouveauté.

6 – consulter des statistiques

L’entreprise a accès via le tableau de bord à des statistiques de performance complètes relatives à son compte My Business. Les services de Google étant interconnectés, on accède aussi aux données liées au compte Google +, Youtube, Adwords ou Analytics pour mieux connaître sa clientèle.

7 – attirer avec des photos

De jolies photos de qualité attirent le regard des internautes. Les comptes présentant des photos, logos ou images génèrent 42% de plus de demandes d’itinéraires et 35% de plus de visites sur le site Web de l’entreprise.

8 – se démarquer de la concurrence

De nombreuses entreprise n’utilisent pas encore Google My Business. Ceux qui le font peuvent prendre de l’avance sur leurs concurrents notamment ne terme des référencement naturel ou encore dans le fait de tirer profit des recherches locales sur mobile.

 

Comment utiliser efficacement ce service d’annuaire ?

Poursuivons notre découverte de My Business avec six éléments importants à tenir compte lors de la création d’une page à l’aide de cet annuaire.

Créer un profil complet

Afin que l’encart Google My Business de l’entreprise apparaisse visiblement en haut à droite des résultats de recherche, il est primordial de rédiger un profil complet contenant toutes les informations utiles.

Rédiger une description claire et concise

Il est tout aussi essentiel de rédiger, en 200 caractères maximum, une description succincte de l’entreprise en y incluant les mots-clés appropriés.

Créer une page attractive

Pour attirer les internautes, il est important de soigner le design graphique de sa page. Les éléments graphiques apparaîtront dans l’encart sur la première page des résultats.

Tirer avantage de Google Maps

En complétant correctement son profil, plus particulièrement l’adresse postale, l’entreprise sera référencée dans Google Maps et ainsi laisser la possibilité aux visiteurs d’utiliser le service de calcul d’itinéraire : c’est très pratique depuis un mobile. De quoi améliorer aussi son référencement naturel tout en optimisant l’expérience utilisateur.

Recueillir des avis

Comme nous l’indiquions plus haut, les avis jouent un rôle déterminant pour les internautes dans le choix d’une entreprise comparée : selon un sondage IFOP de mars 2015, 88% des internautes consultent des avis de consommateurs avant d’effectuer un achat. Prendre sa e-réputation au sérieux en invitant ses clients à laisser des avis sur l’entreprise constitue donc un réflexe stratégique. Pour cela, il faut inciter les internautes à laisser un avis sur votre entreprise aussi souvent que possible. Pour leur faciliter la vie, communiquez-leur le lien direct d’accès à ce service. Pour cela, prenez tout d’abord connaissance de votre « Place ID » c’est à dire votre identifiant de localisation Google. Vous trouverez cette information sur Le Google Place API. Un fois cet identifiant récupéré, il vous suffit de remplacer « CODE »  par votre identifiant dans l’URL suivante « http://search.google.com/local/writereview?placeid=CODE ». Ainsi, vos clients accèderont directement à une fenêtre pour déposer un avis sur votre entreprise.

Lier le compte Google Plus à Google My Business

Grâce au réseau social Google Plus, (et même si, nous en conviendrons, Google a perdu la partie face à Facebook sur le sujet des réseaux sociaux collaboratifs…) il est possible de partager auprès des internautes un contenu supplémentaire d’intérêt et de qualité. Il s’agit là surtout de booster sa visibilité notamment grâce aux liens (avérés ou non) entre Google Plus et les résultats de recherche de Google. Il ne faut surtout pas s’en priver, ne serait-ce que par superstition…!

Cet article Pourquoi et comment tirer profit de Google My Business ? est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>
L’agence digitale INWIN choisie par l’ORCAB pour accompagner ses adhérents https://valdoise.inwin.fr/blog/2018/04/19/agence-digitale-inwin-choisie-par-lorcab/ Thu, 19 Apr 2018 14:25:20 +0000 https://nantes.inwin.fr/?p=8835 L’ ORCAB (Organisation des Coopératives d’achat des Artisans du Bâtiment) est un groupement national fédérant 50 coopératives professionnelles des métiers du bâtiment. Le siège est à Rocheservière en Vendée. Les 3 secteurs d’activité sont : Bois, Charpente, Couverture, Menuiserie, Agencement et isolation Plomberie, Sanitaire, Carrelage, Chauffage et Électricité Gros-œuvre, Maçonnerie, Travaux Publics, Carrelage et Paysagistes […]

Cet article L’agence digitale INWIN choisie par l’ORCAB pour accompagner ses adhérents est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>
L’ ORCAB (Organisation des Coopératives d’achat des Artisans du Bâtiment) est un groupement national fédérant 50 coopératives professionnelles des métiers du bâtiment. Le siège est à Rocheservière en Vendée.

Orcab, Inwin

Les 3 secteurs d’activité sont :

  • Bois, Charpente, Couverture, Menuiserie, Agencement et isolation
  • Plomberie, Sanitaire, Carrelage, Chauffage et Électricité
  • Gros-œuvre, Maçonnerie, Travaux Publics, Carrelage et Paysagistes

Le groupe rassemble :

  • 7 000 entreprises artisanales adhérentes
  • 30000 salariés (5 000 apprentis)
  • 1700 salariés dans les coopératives

La vocation de l’ORCAB et des coopératives est d’optimiser la massification et la mutualisation des achats pour les 7000 entreprises artisanales.

Les activités de l’ORCAB et des coopératives sont orientées autour de la logistique, de la technique, de l’achat, du marketing. Pour ce faire ils disposent de :

  • 2 plateformes nationales – Rocheservière (85) et Corbas (69)
  • 69 points de distribution
  • 35 salles d’exposition de produits

L’ORCAB étend aussi ses prestations vers les volets informatiques et ceux des services support. Face à une demande de plus forte des adhérents sur des sujets liés au digital, au webmarketing, à la visibilité et à la détection de nouveaux clients l’ORCAB a souhaité apporter son expertise et son accompagnement à ses adhérents.

Une consultation a été lancée pour trouver des partenaires en capacité d’offrir des prestations digitales (création de sites web, webmarketing, visibilité…). Le cahier des charges était large et les contraintes nombreuses. Les adhérents sont 7000 et ont des caractéristiques plutôt hétérogènes :

  • Secteurs d’activités multiples
  • Amplitude de taille importante des 7000 structures (de 1 à  + de 50 salariés)
  • Besoins et attentes variés des dirigeants adhérents
  • Profils professionnels très différents
  • Couverture nationale

L’agence digitale INWIN a été retenue pour accompagner les adhérents des coopératives de l’ORCAB. Ce réseau national d’agences digitales a la capacité de proposer une offre de prestations très large, depuis la création de site web packagé pour certains artisans jusqu’à l’élaboration de solutions «sur-mesure» pour d’autres projets. L’accompagnement peut se faire à distance pour certains cas ou en direct et «clé en main» pour d’autres.

Outre ces caractéristiques prépondérantes, l’agence digitale Inwin Nantes travaille depuis quelques années avec les adhérents de deux coopératives de l’ ORCAB en Loire Atlantique : la SACAIS et PLS (Pays de Loire Sanitherm) spécialisées dans la plomberie, le sanitaire et l’électricité. La très bonne connaissance du métier et la grande satisfaction clients ont sans doute fortement influencé l’ORCAB quant au choix de ce partenaire.

 

Cet article L’agence digitale INWIN choisie par l’ORCAB pour accompagner ses adhérents est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>
Pourquoi choisir WordPress pour votre site Internet ? https://valdoise.inwin.fr/blog/2018/04/19/choisir-wordpress-site-internet/ Thu, 19 Apr 2018 14:25:11 +0000 https://larochelle.inwin.fr/?p=8627 Cet article Pourquoi choisir WordPress pour votre site Internet ? est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>

Utilisé pour la création ou la refonte de nombreux sites Internet, WordPress est un CMS (Content Management System) : un logiciel libre permettant, de manière collaborative, la création, la personnalisation, la mise en ligne et l’administration de sites Internet.

En détail, c’est quoi WordPress ?

Il convient tout d’abord de bien faire la différence entre WordPress (le logiciel CMS) et wordpress.com (plate-forme de blogging basée sur WordPress). Le CMS WordPress est un logiciel basé sur un couple de technologies : PHP (c’est le langage Open Source de programmation le plus utilisé pour développer des sites Internet) et MySQL (c’est un système de gestion de bases de données relationnelles basé, là encore, sur un logiciel Open Source).

Les logiciels Open Source désignent les programmes informatiques dont les concepteurs ont laissé un accès total au code de programmation afin que la communauté des développeurs puissent se l’approprier, l’améliorer, le compléter, le faire évoluer, le sécuriser. ATTENTION : on associe souvent Open Source à Gratuit… Ce n’est pas forcément le cas : les développeurs qui passent des centaines d’heures à corriger, améliorer ou enrichir un programme informatique peuvent demander une rémunération en contrepartie. Il n’y a rien d’extraordinaire à cela. Il est question là de la rémunération de connaissances et techniques spécifiques.

WordPress est donc au départ gratuit : n’importe qui est capable de mettre en ligne un site sous WordPress en quelques minutes et ce, sans rien avoir à payer. Nous verrons néanmoins plus loin que pour obtenir un résultat professionnel, c’est à dire graphiquement cohérent, dont le contenu est bien organisé, qui fonctionne bien, donc l’ergonomie est optimale et est en plus bien référencé dans les moteurs de recherche, et bien c’est très loin, vraiment très loin, d’être à la portée de tout le monde. En effet, derrière un site Internet se cache souvent trois experts distincts : le graphiste, le développeur/intégrateur et le spécialiste en webmarketing…

WordPress : le CMS le plus utilisé au monde, et de loin…

Utilisé par près de 30% des sites Internet dans le monde, le CMS WordPress possède de nombreux atouts qui font qu’il soit autant sollicité. On cite tout d’abord sa simplicité d’administration : en effet, et une fois qu’il est en ligne, modifier le contenu d’une page, ajouter un visuel ou rédiger un nouvel article pour le blog est relativement simple. Ses possibilités de personnalisation sont aussi extrêmement étendues : il existe en effet plus de 45.000 plugin (ce sont des petites fonctionnalités supplémentaires) qui permettent d’enrichir le site Internet « de base ». Ces plugins sont de nature très variées : gestion de médias, fonctionnalités pour les réseaux sociaux, live chat, référencement naturel, amélioration des performances techniques etc.

La taille de la communauté gravitant autour de WordPress lui permet également d’évoluer et d’être mis à jour régulièrement. Les failles de sécurité sont aussi corrigées rapidement. C’est également un bon outil pour ceux qui souhaitent bénéficier d’un référencement naturel optimisé parce qu’il n’est pas très utile de disposer d’un beau site Internet si personne n’est capable de le trouver dans Google. Mais ce n’est pas parce que l’outil est pensé pour le référencement naturel que cela vous exonère d’une vraie réflexion webmarketing et de la mettre en place correctement sur toutes les pages du site Internet. Là encore, c’est souvent l’affaire d’un professionnel.

La personnalisation graphique de WordPress repose sur une galerie de templates : il s’agit en fait de thèmes graphiques. Pour caricaturer, c’est un peu comme ceux qu’on trouve dans PowerPoint et qui permettent de personnaliser une présentation. Sauf que dans le cas présent, il en existe de milliers, gratuits ou payants. Les thèmes gratuits présent l’immense avantage d’être… gratuits (sic) mais il sont souvent difficile à mettre en oeuvre et à personnaliser sans connaissances approfondies. Il sont aussi souvent truffés d’erreurs de code qui provoquent des problèmes d’affichage ou, pire encore, compromettent gravement la sécurité du site Internet. Un avantage déterminant de WordPress est pour finir, de pouvoir disposer d’un site web responsive design, qui pourra donc s’afficher parfaitement sur tous les terminaux : ordinateur, tablette ou smartphone.

Des fonctionnalités adaptées à tous les besoins

Le CMS se voulant simple et facile à utiliser, il s’est doté au fil du temps de nombreuses caractéristiques qui permettent la création et la gestion d’un site internet sécurisé qu’il soit un site vitrine ou un site e-commerce. Quelque soit votre domaine d’activité, quels que soient les produits et /ou services que vous proposez, vous trouverez dans WordPress une réponse pour les mettre en valeur de la manière la plus professionnelle et valorisante qui soit. Seuls les projets les plus pointus et complexes ou ceux qui ont besoin de proposer à la vente un grand nombre de produits en ligne atteindront les limites du CMS. pour la majorité des usages, WordPress reste malgré tout un excellent choix.

Comme évoqué plus haut, et bien que la création et la gestion d’un site internet sur mesure paraissent assez simples, il existe toutefois de nombreuses fonctionnalités dont la mise en place et les paramétrages nécessitent l’intervention d’un expert wordpress si vous souhaitez bénéficier d’un résultat fiable et professionnel. En effet, l’intervention d’une agence digitale est primordiale si vous souhaitez rentabiliser au plus vite votre investissement. Cette dernière vous fera profiter d’une part des meilleurs conseils techniques pour la création ou la refonte de votre site web, mais aussi de son expertise webmarketing pour que votre retour sur investissement soit le meilleur et des les délais les plus brefs.

Comment bénéficier d’un site internet de qualité adapté à mes besoins ?

Bien que de prime abord la prise en main de WordPress semble simple, peu coûteuse, facilement personnalisable, et que l’administration et la maintenance paraissent également aisées, l’intervention d’un expert wordpress est souvent nécessaire, surtout si vous souhaitez bénéficier d’un résultat professionnel. En effet, maîtrisant du bout des doigts toutes les fonctionnalités que propose le CMS, l’expert saura toutes les utilisées afin de vous délivrer entière satisfaction et ce dans un délai raisonnable.

Il sera également en mesure de vous faire bénéficier d’un site internet sécurisé quelle que soit votre activité. Vous pourrez également compter sur cet expert webmarketing pour améliorer le référencement naturel. Conscient des attentes de votre clientèle, ce professionnel saura mettre votre site en valeur, afin que chaque internaute soit satisfait de sa visite sur votre site web. Par voie de conséquence, il vous accompagnera sur les éléments à mettre ne place pour que vous obteniez les meilleures performances : formulaires de contacts, appels téléphoniques, demandes de devis, téléchargement de catalogue etc…

Grâce à son code libre, WordPress est conçu pour être extensible et évolutif au gré de vos envies. La modification du code nécessite cependant des quelques connaissances en programmation web. Raison de plus pour solliciter les services d’une agence digitale, dont les professionnels sont spécialistes de la programmation web.

Vous avez un projet de création ou de refonte de site Internet ? Nous pouvons vous conseiller sur les meilleures solution techniques et webmarketing.
Contactez-nous maintenant !

Cet article Pourquoi choisir WordPress pour votre site Internet ? est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>
Ecrire pour le web : conseils et bonnes pratiques pour plus d’efficacité https://valdoise.inwin.fr/blog/2018/02/12/ecrire-web-conseils-bonnes-pratiques-plus-defficacite/ Mon, 12 Feb 2018 11:26:22 +0000 https://valdoise.inwin.fr/?p=6354 Chaque rédacteur a ses propres astuces pour écrire pour le web. Il m’arrive régulièrement d’être interpellé par nos clients du Val d’Oise lors de nos réunions de réseaux, sur les bonnes pratiques. [slider] Cependant, s’écarter des grandes lignes directrices régissant le monde de la rédaction online peut vite s’avérer risqué, voire critique. Imposer son style d’écriture, sa […]

Cet article Ecrire pour le web : conseils et bonnes pratiques pour plus d’efficacité est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>

Chaque rédacteur a ses propres astuces pour écrire pour le web. Il m’arrive régulièrement d’être interpellé par nos clients du Val d’Oise lors de nos réunions de réseaux, sur les bonnes pratiques.
[slider]

Cependant, s’écarter des grandes lignes directrices régissant le monde de la rédaction online peut vite s’avérer risqué, voire critique. Imposer son style d’écriture, sa richesse grammaticale ou ses compétences linguistiques aura toujours un impact positif sur le client, pour autant que le message lui soit délivré de manière claire et commerciale… Il faut aussi qu’il soit optimisé pour augmenter naturellement le référencement naturel du site internet. Si vous ne connaissiez pas déjà le SEO ( pour Search Engine Optimisation), vous voilà officiellement présentés. Croyez-en l’expérience des rédacteurs aguerris, bien comprendre l’enjeu et le fonctionnement de ce principe ne pourra que jouer en votre faveur. Cette méthode vous permettra d’améliorer le classement de votre site internet dans les résultats de recherches Google, grâce à quelques trucs et astuces bien connus des rédacteurs professionnels.

Ecrivain débutant ou expert, optimisez le référencement naturel de votre site en adoptant les bonnes pratiques de rédaction pour le webOutre ses qualités rédactionnelles, la particularité du rédacteur web est de savoir rédiger un article « SEO friendly », c’est-à-dire optimisé pour apparaître en meilleure place des résultats de recherche Google. Si les textes que vous souhaitez publier ont généralement pour but d’informer vos visiteurs sur vos produits ou services, n’oubliez pas que la faculté de savoir rédiger du contenu optimisé SEO devient désormais indispensable. L’utilisation de mots-clés fait partie des b.a.-ba du SEO : un mot-clé choisi avec soin, placé en gras (balise STRONG) et répété plusieurs fois sur la page améliorera le référencement naturel de la page. L’utilisation de variantes, de déclinaisons et de synonymes traduira votre originalité et vos facultés à décliner un mot-clé afin de réduire la lourdeur du texte, on appelle ça le cocon sémantique. Savoir parler du produit sans le citer directement est parfois moins facile qu’il n’y paraît, mais enrichit votre rédaction de manière significative.

Ecrire pour le web : adaptez votre style en fonction de la source et du public cible

S’il existe bien une règle primordiale d’application dans toutes vos commandes à venir, c’est celle d’éviter les lourdeurs, les répétitions et les phrases interminables. Vous devez faire preuve de style et d’un certain esprit de synthèse afin de proposer au lecteur une expérience de lecture fluide, lui donnant envie d’ en savoir plus sur le produit concerné. Déclinez les mots-clés (variantes, pluriels et synonymes) tout en gardant à l’esprit l’expression « less is more » (les phrases courtes sont bien plus accrocheuses que les tirades interminables).

Ne déviez pas du sujet principal tout en faisant preuve de style et d’originalité. Il va de soi que le ton général du texte doit être adapté au contenu et au public cible. Par exemple, la fiche produit d’un logiciel de facturation destiné aux professionnels et un texte d’accompagnement d’une vidéo Buzz doivent être pensés et écrits d’une manière tout à fait différente. L’équilibre entre l’aspect rédactionnel et le besoin de référencement est parfois difficile à trouver, mais jamais impossible. C’est sur base de ces critères, parfois exigeants et difficilement réalisables, que le nombre de visites et d’interactions avec les visiteurs augmenteront de manière significative : partages sur les réseaux sociaux, réactions à vos articles, voire l’achat même du produit ou du service en question.

Structurez vos rédactionsSi le but premier de votre article est de promouvoir votre produit ou vos services, la structure de votre texte doit désormais répondre à certains standards imposés par le web moderne. La structure idéale d’une présentation qualifiée de « classique » ? Un titre accompagné de sa balise H1 et un paragraphe d’introduction, suivis d’autant de paragraphes que nécessaire, tous précédés d’intertitres balisés H2. Les sous-titres intermédiaires sont à inscrire dans des balises H3, H4 et suivantes selon la structure générale de votre rédaction et l’importance même de chaque sous-titre.

Une petite conclusion, incitant le lecteur à réagir (commentaire, partage, demande d’information, etc.) s’avère intéressante au niveau du trafic généré et des retombées pouvant en découler. Dans la mesure du possible, chaque paragraphe doit comporter des mots-clés que vous aurez pris soin de mettre en gras avec la balise <STRONG>. Evitez une mise en forme excessive du texte : trop de termes italiques et soulignés au sein d’un texte comportant déjà plusieurs expressions en gras peuvent vite nuire à sa lisibilité, et donc augmenter le taux de rebond (le client arrive sur le site, et repart aussitôt).

Le contenu, le contenu, le contenu…

Quand on interroge en ce début d’année 2018 les spécialistes du référencement sur les aspects qui, à leurs yeux, restent les plus importants pour améliorer la visibilité d’un site Internet, ils donnent un classement quasiment unanime. Le contenu reste l’aspect le plus important dans une stratégie de visibilité. C’est un travail de longue haleine, mais qui, à terme, produit toujours des effets à la hauteur des investissements consentis. La prise en compte de ces contenus par les moteurs de recherche évolue néanmoins un peu au fil des années. Toutes les études récentes ont montré que l’allongement du texte est de nature à favoriser le classement. Si l’on conseillait il y a quelques années de rédiger au minimum 500 mots, il est de plus en plus recommandé d’en écrire 1000 au minimum pour espérer prendre un avantage concurrentiel significatif.

Un récent article de Frenchweb montre aussi que les articles les plus longs sont les plus partagés. Pourquoi ? Parce que c’est ce que veulent les internautes. Contrairement à ce qu’on pourrait croire dans nos sociétés où le zapping est omniprésent, les articles détaillés, fouillés, fournissant des informations pertinentes et à haute valeur ajoutée sont ceux qui sont le plus susceptibles d’attirer l’attention, d’être partagés sur les réseaux sociaux et donc d’intéresser encore plus de monde. C’est la seule raison pour laquelle Google les privilégie. Le contenu est roi et continuera à le rester.

En conclusion :

  • trouvez les bonnes idées
  • évitez le remplissage
  • documentez-vous
  • structurez vos idées
  • réfléchissez à leur environnement sémantique (aidez-vous pour cela de 1.fr, excellent outil de recherche sémantique)
  • soignez le style, soyez clair, concis, précis
  • donnez envie, engagez l’internaute à réagir à partager, à vous contacter
  • Faîtes des articles de plus de 1000 mots : celui-ci en fait 1012 !

Vous souhaitez être accompagné dans la production du contenu de votre site Internet pour être mieux visible ?

Contactez-nous

Cet article Ecrire pour le web : conseils et bonnes pratiques pour plus d’efficacité est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>
Qu’est ce qu’implique le RGPD et comment s’y préparer ? https://valdoise.inwin.fr/blog/2018/02/02/quest-quimplique-rgpd-sy-preparer/ Fri, 02 Feb 2018 16:30:01 +0000 https://valdoise.inwin.fr/?p=6335     Le Règlement Général sur la Protection des Données ou RGPD jouera un rôle très important concernant la conservation et la gestion des données par les entreprises et autres organisations. Cette règlementation entre en vigueur dans les pays de l’Union Européenne à partir du 25 mai 2018, c’est à dire après-demain. Les entreprises seront […]

Cet article Qu’est ce qu’implique le RGPD et comment s’y préparer ? est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>
 

 

Le Règlement Général sur la Protection des Données ou RGPD jouera un rôle très important concernant la conservation et la gestion des données par les entreprises et autres organisations. Cette règlementation entre en vigueur dans les pays de l’Union Européenne à partir du 25 mai 2018, c’est à dire après-demain. Les entreprises seront soumises à des obligations à la suite de l’application du RGPD : d’abord, elles devront garder un registre de traitement. Celui-ci remplace la déclaration faite jusqu’alors à la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés). Avec ce registre, les entreprises seront plus respectueuses de la vie privée. Le respect des obligationscommence dès la création d’un produit ou service. Il faut un niveau élevé de sécurisation du système pour éviter que les informations soient accessibles à toute personne non autorisée. Ensuite, un délégué doit être nommé par chaque organisation. Cette personne doit assurer la mise en place du RGPD. Les entreprises disposent de 2 ans pour appliquer les changements nécessaires afin de se conformer au RGPD.

Les changements à entreprendre

Le RGPD exige des changements en matière de traitement des données et aussi des modifications de votre gestion humaine de ces informations :

Les éléments à prendre en compte sur le plan humain tout d’abord :

  • Les consommateurs restent les seuls propriétaires de leurs données.
  • L’exercice de leurs droits leur revient. Ainsi, un consentement explicite est réclamé avant l’utilisation des données, ça s’appelle l’opt-in.
  • Les entreprises doivent respecter la vie privée des propriétaires des données.
  • Si un risque d’intrusion se présente, une étude d’impact est exigée au préalable.
  • La règlementation exige que les consommateurs doivent connaître la destination d’usage de leurs données. Il faut donc appliquer la transparence.
  • À la demande des consommateurs, les entreprises ont le devoir de supprimer leurs données. La suppression est automatique pour les contacts non joignables de 3 ans et plus.

Les aspects techniques ensuite :

  • Les données doivent être protégées dès la conception des services ou biens de l’entreprise.
  • Les propriétaires de données doivent pouvoir s’inscrivent délibérément et en toute connaissance de cause : cela marque l’autorisation de traitement des données. Le profilage peut donc être accompli par les organisations. Les entreprises ont le droit de recourir à cette technique pour leurs actions marketing. Toutefois, il faut informer la personne concernée. Cette dernière peut s’opposer à l’action.
  • Le changement digital consiste également à la pseudonymisation. Afin de protéger l’anonymat des consommateurs, les informations personnelles sont détachées des données utilisées. La justicedonne aux consommateurs le droit à l’oubli numérique.

Les principes du RGPD

Avec le RGPD, les sanctions de la non-protection des données sont vraiment significatives et peuvent réellement compromettre la survie d’une entreprise prise en défaut. Par conséquent, l’enjeu et les efforts à déployer concernent l’entreprise entière si elle veut se protéger d’une action en justice.

La responsabilisation figure parmi les grands principes. Il n’est plus nécessaire de faire une déclaration à la CNIL, par contre, l’entreprise a une responsabilité d’auto-contrôle. Elle doit prendre des mesures internes pour la conformité des données traitées. Le registre tenu permet à l’organisation de pouvoir démontrer en tout temps qu’elle agit de manière conforme. Un principe de co-responsabilité est aussi démontré par le RGPD. Les sous-traitants ont un engagement de prudence. Ils doivent informer le premier responsable si des données font l’objet d’une fuite.
Aussi, le principe de « privacy by design » sera appliqué aux données traitées à partir du mai 2018. Il pousse l’entreprise à protéger les données dès la conception du produit jusqu’à son déclin. La prise en charge de la confidentialité par défaut des données répond au principe de « privacy by default ». Celui-ci aura effet sur tous les traitements en cours au moment de sa mise en vigueur.

organisation-gdpr

Des étapes pour se préparer au RGPD

Avant la mise en place de la règlementation, chaque organisation doit désigner un pilote pour le programme. Ce responsable prendra en charge la gouvernance des données, on le nome le plus couramment le DPO pour Data Protection Officer. Il aura une mission d’information pour mettre toute l’équipe au courant. C’est aussi un individu chargé de conseil. Il doit effectuer les contrôles internes de la conformité aux principes. Pour l’instant, avoir un correspondant informatique est urgent afin d’organiser les actions à mettre en place soit en interne, soit avec l’aide d’un cabinet de conseil spécialisé. La deuxième étape consiste à cartographier les traitements. Il s’agit de recenser précisément les données traitées. Cette tâche permet de mesurer l’impact des actions effectuées. Le registre des traitements est ici utile. Ensuite, il faut une priorisation des actions à accomplir.

En consultant le registre, le DPO pourra identifier les priorités selon les risques de traitement. Après l’identification de ces risques, il faut les gérer. Cela consiste à faire une étude d’impact des traitements sur la protection des données. Lorsque la vie privée des consommateurs est en risque, l’analyse fait partie des obligations de l’entreprise. Organiser des procédures internes figure parmi les préparations du RGPD. Il faut des procédures qui tiennent compte des mesures nécessaires en cas d’évènements inattendus tels que la faille de sécurité. Enfin, la préparation exige la documentation. L’entreprise doit prouver qu’elle est conforme. À chaque étape, il est important de réaliser des documents. Ces écrits passent par des actualisations et des réexamens. Par conséquent, les données sont protégées de manière continue.

Cet article Qu’est ce qu’implique le RGPD et comment s’y préparer ? est apparu en premier sur INWIN val d'oise.

]]>